📕 “Ne me demande pas ce que nous rĂ©serve l’avenir, j’sais pas !”

Vous vous souvenez du fameux Instagram et Facebook down oĂč pendant toute une soirĂ©e (et heureusement pas en journĂ©e) nos pages ont disparu des internets.La question qu’on s’est tous posĂ©e est la suivante : qu’est-ce que fait un CM fait quand il n’y a plus de rĂ©seaux ? ChĂŽmage technique…

Spoiler alert ! Non les rĂ©seaux sociaux n’appartiennent pas aux community manager !

Certes, le community manager ne fait pas que publier. Il planifie, analyse ses stats, enquĂȘte, rĂ©alise des reportages
 Mais il faut le dire sans les rĂ©seaux nous ne sommes plus grand-chose et ces missions ne durent qu’un temps !

« L’aprĂšs Â» crise, les changements de majoritĂ© et le contexte ambiant font que les communicants publics ne sont pas au top de leur com forme. Imaginez maintenant un facebookdown de plusieurs jours, semaines, voir mois
 

Prenons conscience que nous sommes dĂ©pendants d’outils et que nous devons constamment nous adapter Ă  eux. Bienvenue dans le mĂ©taverse ! 

Quel est donc l’avenir des community manager ? 

En tout cas, Twitter ne doutait pas de son avenir en ce 4 octobre 2021 !

On s’était dit rendez-vous dans 10 ans…

Quelques membres du Copil dans 10 ans…
Maintenant que l’on sait Ă  quoi ils ressembleront, quelles seront leurs missions ?

Sur Facebook, il y aura bientĂŽt plus de morts que de vivants. Ca ressemble un peu Ă  une punchline d’Orelsan et pourtant les Ă©tudes d’Oxford le prĂ©disent pour 2070. Ce n’est pas demain et aussi bien Facebook n’existera plus d’ici lĂ  mais quand mĂȘme. Quand on sera grand-parents, nos petit-enfants pourront-ils encore ĂȘtre community manager ? La rĂ©ponse est oui mais les missions seront bien diffĂ©rentes.

De nouveaux rĂ©seaux, des rĂ©seaux disparus mais aussi des nouveaux influenceurs avec qui les communicants publics pourront travailler. Il existe dĂ©jĂ  des Ă©coles « d’influenceurs Â» mais peut-ĂȘtre que demain on deviendra influenceur comme on est aujourd’hui journaliste. Oui, oui, votre enfant intĂ©grera l’école supĂ©rieur d’influence pour devenir YouTubeur ! 

En collectivitĂ© territoriale, on pourrait Ă©galement retrouver des influenceurs (qui passeront eux-aussi les concours). Qui tiendra nos comptes Tiktok face cam ? Qui rĂ©alisera les challenges YouTube Ă  la McFly et Carlito ? Pas les CM d’aujourd’hui avec leurs missions actuelles


Les communicants publics de demain seront-ils recrutĂ©s pour leur sens de l’humour ? Pour leur façon d’ĂȘtre Ă  l’aise devant la camĂ©ra et avec un filtre chien ? Avec un book composĂ© de mĂšmes ? « Twitter, insta, snap, j’vais rater quelques mĂȘmes Â» pour la ref Ă  Orel ! Blague Ă  part, les communicants ne vont pas attendre 10 ans car c’est du dĂ©jĂ  vu dans des offres d’emploi pour devenir crĂ©ateur de contenus TikTok

Nos futurs communicants devront Ă©videmment garder Ă  l’esprit le sens du service public
 

Peut-ĂȘtre qu’on relira cette article dans 10 ans, en se disant qu’on se trompait complĂštement
 Du coup, je pose ça lĂ  et on en reparle ! 

đŸ”č Jeanne Rousselet est community manager pour la Ville de Lambersart. Elle est membre du Copil de l’Observatoire depuis 2019.

⭐ Retrouvez tous les articles de notre blog collaboratif dans la rubrique Expertises. Une idĂ©e de sujet ? Contactez-nous pour rejoindre le club des auteurs !

NB : cet article est en accĂšs libre pendant une semaine puis rĂ©servĂ© aux membres de l’Observatoire (inscription gratuite ici)