⭐️ Filmer avec un téléphone mobile : pas une rencontre du 3ème type !


Par Simon Séreuse

Vous travaillez au service Communication d’une collectivité et vous vous demandez comment produire plus de vidéos de votre territoire ? Vous vous questionnez sur les contraintes techniques du téléphone ? Vous souhaitez améliorer votre rythme de vidéos sur les réseaux sociaux ?  C’est possible, et sans trop mettre la main à la poche ! Questionnements, retours d’expériences, conseils, exemples concrets, mais aussi “fails“… Découvrez la stratégie vidéo-mobile de la ville de Roubaix (Nord, 95.000 habitants), en avant-goût de l’atelier #Capcomnet “tous vidéastes” que je co-animerai avec Caroline

 

La Toolbox du vidéaste-mobile

 

1️⃣ Un téléphone de qualité

C’est bien sûr l’accessoire le plus important ! Dans l’idéal, votre téléphone ne doit pas être trop vieux (au-delà de trois ans, on parle de Moyen-Âge chez les Community Managers), avoir une bonne caméra et, si possible, de la data pour pouvoir poster vos œuvres sur les réseaux sociaux !
J’utilise le Samsung Galaxy S7, largement suffisant pour des vidéos à destination des réseaux sociaux visibles depuis un téléphone.
Conseils :

  • Préférez les vidéos en extérieur à la lumière naturelle, la qualité sera bien meilleure qu’en intérieur
  • Si ce n’est pas déjà le cas, réglez votre caméra en 16:9, c’est le format idéal pour les réseaux sociaux à la fois en portrait (pour Snapchat, Instagram…) ET en paysage ! Si vous souhaitez privilégier le format carré, vous pourrez toujours recadrer par la suite

Exemple d‘utilisation :

2️⃣ Une poignée “steadicam” / GorillaPod

Ce n’est pas indispensable mais ça joue grandement sur la qualité et le rendu de votre vidéo. La poignée permet de stabiliser le téléphone, c’est très utile pour dynamiser une vidéo, surtout si vous vous déplacez pendant que vous filmez. Il est déjà arrivé qu’on nous demande si on utilisait un drone pour nos vidéos, alors que non ! La poignée fonctionne en bluetooth.

Pour un plan fixe, préférez un trépied du type GorillaPod, surtout utilisé pour les GoPro mais adaptable à un téléphone portable. L’avantage du GorillaPod, ce sont ses 3 « pattes » que l’on peut soit fixer à terre, soit enrouler autour d’une branche ou d’une barrière.
J’utilise la poignée Osmo Mobile – DJI, très rapide à lancer et qui ne m’a jamais laissé tomber ! J’utilise un trépied du type GorillaPod par Joby.

Conseil : bonne nouvelle, la poignée fonctionne en portrait ET en paysage, mais attention à la tendinite si vous filmez en portrait !

Exemples d’utilisation :

3️⃣ Une application de montage

A moins d’un plan de 10 ou 15 secondes, il est la plupart du temps indispensable de devoir monter la vidéo pour ajouter du rythme. Pendant longtemps, nous avons utilisé l’application de montage vidéo native de Samsung « Editeur de vidéos ». Le plus souvent, c’est suffisant car l’appli permet d’ajouter plusieurs plans, de les rogner, de ralentir ou d’accélérer la vidéo (c’est ma marque de fabrique 😎) et de rajouter de la musique. Puis nous avons été confrontés à la limite de l’appli (notamment le fait que les vidéos récentes dans le téléphone ne sont pas tout de suite disponibles) et ma chef de projet Multimédia m’a envoyé un article vantant les mérites d’une application gratuite : QuikJe l’ai téléchargée juste pour tester, et je suis tombé amoureux 😍 L’appli est tellement intuitive que je n’ai même pas eu besoin de lire de tuto ! Plutôt que de vous expliquer le principe, voici un exemple typique de ce que vous pouvez réaliser avec Quik : 

Les points forts de Quik :

  • Très intuitif, très rapide
  • Quik vous propose des effets de montage automatiques : sélectionnez votre/vos plan/s et l’appli vous propose un premier montage en sélectionnant les meilleurs moments selon l’appli, souvent ceux avec le plus de mouvements 🤖
  • Les effets de transitions sont rythmés par la musique, même si vous en importez une vous-même !
  • Choix possible du format a posteriori (pratique pour passer votre vidéo au format carré)

Les points faibles de Quik :

  • La musique proposée n’est pas libre donc attention si vous postez votre vidéo sur Youtube ou Facebook !
  • Certains effets de montage peuvent paraître assez « cheap » donc préférez plutôt les premiers, qui sont plus sobres et intemporels
  • Si vous avez besoin de coupes précises, vous risquez de passer plus de temps car vous pouvez sélectionner en secondes… Mais pas en millisecondes !
  • Pas hyper pratique pour insérer des sous-titres

Conseils :

  • N’hésitez pas à ajouter un générique à la fin de vos vidéos, elles seront ainsi directement identifiables par les spectateurs (et font office de copyright)
  • Pour la musique, vous pouvez télécharger des morceaux libres de droit sur Youtube
  • Au moment du tournage : évitez les longs plans séquences et privilégiez plusieurs plans courts, ça sera beaucoup plus pratique pour sélectionner vos plans au montage !

En conclusion, Quik est une pépite qui répondra sans problème et rapidement à vos besoins dans 95% des cas 👏

4️⃣ Bonus : la batterie externe, votre nouveau meilleur ami !

Les vidéos, c’est bien, mais ça consomme de la batterie ! Si vous avez déjà couvert un événement de plusieurs heures, alors vous êtes habitué à répéter cette phrase « bonjour, est-ce que je peux utiliser votre prise de courant svp ? »… Avec une batterie externe, ce temps-là est révolu !
J’utilise la X-Moove Powergo Flash, assez longue à charger, mais capable de tenir plusieurs heures voire jours !

Conseil : en cas de coup dur, passez votre téléphone en modes avion et économie d’énergie, branchez-le, et n’y touchez plus pendant quelques minutes (je sais, ce n’est pas évident…).

Quel format utiliser pour les vidéos réseaux sociaux ?

Ce n’est que mon avis mais oubliez tout ce que vous avez pu lire sur le format préférentiel des vidéos sur réseaux sociaux : ça change sans arrêt puisqu’à mes débuts en tant que CM, on privilégiait les paysages en 16/9, puis on est passé au format portrait, et enfin la dernière tendance serait d’employer le format carré… J’ai déjà utilisé les 3 et ça n’a pas beaucoup d’incidence sur la portée des publications.

Mon conseil à ce sujet, c’est que le format dépend du sujet ! Si vous filmez un espace vert, il est plus logique d’être en paysage pour montrer le « décor » dans son ensemble (exemple). Si vous filmez une personne qui parle, le meilleur moyen de la mettre en avant est le portrait (exemple). J’utilise rarement le carré mais je l’ai déjà testé pour montrer une exposition (exemple).

J’avoue que j’ai un faible pour le format portrait car vous pouvez utiliser ces vidéos à la fois sur Facebook, Twitter, Snapchat et Instagram. Si votre vidéo est susceptible d’être postée sur Youtube, préférez quand même le paysage.

Quelle durée ?

Si vous me le permettez, voici venu le moment où je raconte ma vie… Mon cursus initial, c’est l’Art & Culture, option cinéma (Université de Lille 3 représente). Ça m’a quand-même pris quasiment cinq ans de ma vie ! Cinq (longues) années à me farcir Godard et toute la Nouvelle Vague… Tout ça pour finir Community Manager en collectivité et faire des vidéos d’inauguration 😁

Bref, j’estime avoir une plutôt bonne culture cinématographique et un sens du montage naturel. On peut même aller jusqu’à dire que je suis un maniaque du rythme ! C’est pour cette raison que j’ai (trop ?) longtemps utilisé l’accéléré sur mes vidéos. Depuis que j’ai découvert Quik, je l’utilise moins mais je compense par des plans très courts (trois à cinq secondes) montés les uns après les autres.

Quand je monte une vidéo, je me demande toujours comment rendre le sujet intéressant pour l’habitant, et ça passe souvent par le rythme. Dernier point : les utilisateurs de réseaux sociaux ont souvent activé l’option « lecture automatique des vidéos ». Autrement dit, il faut que le début de votre vidéo soit le moment le plus fort. Surtout, oubliez le générique d’avant-vidéo : il ne sera même pas terminé que le spectateur aura déjà zappé sur une autre vidéo 🙈

Globalement, je dirais que la bonne durée pour une vidéo réseaux sociaux est entre 30 et 90 secondes. Sur Twitter par exemple, vous ne pouvez pas dépasser les 2m20. Sur Snapchat et Instagram, c’est 1 minute maximum, voire moins pour les stories. Dans tous les cas, bannissez les longs plans fixes, sauf bien sûr si vous ne pouvez pas faire autrement (exemple : discours…).

 

Roubaix part en live ?!

Et le live dans tout ça ? Figurez-vous que nous en faisons assez peu avec Roubaix, pour plusieurs raisons :

  • Pas toujours facile de récupérer la vidéo après un live (en fonction du modèle de votre téléphone). C’est problématique si on veut poster la vidéo d’un événement sur plusieurs réseaux sociaux, à l’inverse d’une vidéo avec montage
  • Perte de contrôle : ce n’est pas de la paranoïa mais comment anticiper ce qu’il va se passer quand vous filmez ? Quelqu’un qui vous reconnaît peut venir vous taper la discute en plein live (ça m’est déjà arrivé… 😦)
  • Impression plus basse : c’est le constat que nous avons fait, sur Periscope notamment. Depuis l’ouverture du compte en 2016, notre nombre d’abonnés stagne et nos vidéos ont du mal à décoller. Pourtant, Periscope présente un avantage par rapport à Twitter : la durée de la vidéo est illimitée. Sur Facebook par contre, l’engagement est en hausse

 

FAQ

Reynald TUILLET – 23/07/18

Bonjour tout le monde ! En ce qui me concerne et comme j’ai déjà connu des soucis à ce sujet, la vidéo en live (et en léger différé avec un montage et une diffusion dans les minutes qui suivent) avec un smartphone nécessite de bien penser au flux de data à l’endroit où l’on prend la vidéo : wi-fi ? 4G ? 4G+ ? Avec quel opérateur ? etc. Oui, bon, je suis dans la cambrousse, et c’est une question qui revient souvent pour moi ! ^^

Pour l’opérateur, je suis chez Orange et je ne suis quasiment jamais à court de réseau. Les seuls moments contraignants, c’est quand il y a beaucoup de monde autour (mais vraiment beaucoup, genre 15000 personnes !). J’ai un forfait de 20Go/mois, autant dire que j‘atteins très rarement le seuil. Parfois, la vidéo peut mettre plus de temps pour être postée mais nos vidéos font généralement entre 30 et 90 secondes donc pas de souci.

Revenez bientôt ! Cette FAQ sera mise à jour avec vos questions et celles posées dans l’atelier.


Travaux pratiques !

Challenge : créer une vidéo d’illustration de Cap’com en moins de 30 minutes uniquement par téléphone (tournage + montage). Et bien sûr partager tous nos conseils lors de l’atelier du 27 septembre, chez Microsoft, à Issy-les-Moulineaux. Vous êtes prêts ?


Cet article vous a plu ? Partagez-le !

 


 

🔹Simon Séreuse est ‎Community Manager de la ville de Roubaix. Il est également membre du COPIL de l’Observatoire socialmedia des territoires.

⭐️ Retrouvez tous les articles de notre blog collaboratif dans la rubrique Expertises. Une idée de sujet ? Contactez-nous pour rejoindre le club des auteurs !