📣 [Rencontres #capcomnet] Ateliers de co-construction : misons sur l’intelligence collective !

 

“L’intelligence collective représente la capacité intellectuelle d’une communauté d’individus qui est issue des interactions entre ses membres, permettant d’effectuer des tâches complexes grâce aux synergies réalisées”. (Journal du Net)

 

L’intelligence collective, c’est le crédo – le pari fou ? – de l’Observatoire socialmedia des territoires : et si l’union de 150 territoriaux faisait la force pour progresser ensemble, partager des bonnes (ou mauvaises) pratiques, définir des méthodologies communes et pourquoi pas peser face aux GAFA ? L’Observatoire s’associe à Cap’Com, le réseau de la communication publique et territoriale, pour tirer profit de cette intelligence collective, lors des Rencontres nationales de la communication numérique qui auront lieu à Issy-Les-Moulineaux les 27 et 28 septembre prochains. Il s’agit d’ateliers de co-construction pour identifier ensemble des pistes, solutions, méthodes que chacun pourra adapter dans son propre contexte. Lors de ces courtes séquences, l’idée est de travailler ensemble plutôt que d’écouter passivement ; et de repartir avec des solutions concrètement déclinables.

> Le principe

  • 4 temps dédiés à l’intelligence collective via des ateliers de co-construction IRL et des échanges URL
           ✅ comment s’organiser pour traiter l’information en temps réel ?
           ✅ comment créer un écosystème éditorial efficace et cohérent ?
           ✅ comment s’adapter face aux changements incessants de Facebook ?
           ✅ comment être agile pour produire des vidéos pour le web ?
  • Chaque atelier de co-construction est animé par un binôme H/F, membres du COPIL de l’Observatoire socialmedia (dits co-pilotes ou G.O.)
  • 10 participants motivés (G. M.), inscrits obligatoirement aux Rencontres numériques Cap’Com
  • Les G.M. s’engagent à un travail de réflexion préalable, coordonné par les G.O. (préparer des pistes, des retours d’expériences, des sources d’information, des questionnements) : un accès leur sera créé sur la plateforme du COPIL de l’Observatoire socialmedia des territoires et des éléments de réflexion transmis.
  • Tous les membres du COPIL, qu’ils viennent ou pas, peuvent enrichir la réflexion en participant aux échanges en amont
  • Des solutions concrètes co-produites dans le but d’être déclinables par les acteurs du secteur public en fonction de leur contexte particulier
  • Des réflexions, méthodos, drafts, qui viendront enrichir nos ateliers et notre livre blanc

 

> Les ateliers

 

[Atelier 1] Cassons les silos !

  • Objectif : aider les services et directions de la communication à mieux intégrer le numérique, de manière progressive et concrète, et à s’organiser.

[Pitch] Le numérique affecte profondément l’ensemble des métiers de la communication. Les services presse doivent intégrer l’influence des bloggeurs. Les possibilités inédites de ciblage publicitaires ouvrent de nouvelles perspectives. Les élus deviennent des médias susceptibles d’entrer en concurrence avec les canaux “officiels”. Les usagers nous interpellent directement par les réseaux sociaux. L’articulation entre print et web s’avère difficile à mettre en œuvre faute d’adapter nos organisations. Les circuits de validation sont bouleversés. Internet impose un nouveau rythme.

[Votre mission si vous l’acceptez]
> Les participants à cet atelier auront pour mission de définir différents scénarios de (ré)organisation des directions de la communication. Ils identifieront quelques actions clés permettant d’adapter la mutation des directions dans un contexte contraint à la fois par les pesanteurs administratives, les résistances organisationnelles et le poids des habitudes.

  
Co-pilotes : Pierre Bergmiller, responsable de la com numérique de l’Eurométropole de Strasbourg
Anne-Claire Dubreuil, 
directrice adjointe de la communication du Sicoval



[Atelier 2] Adapter son écosystème à sa stratégie

  • Objectif : structurer ou remettre à plat notre mix média, en s’appuyant sur les spécificités et complémentarités de chaque dispositif de communication digital, au sein d’une stratégie de communication globale.

[Pitch] Chiffres d’une enquête de l’Observatoire socialmedia des territoires à paraître à la rentrée : 57% des collectivités présentes sur le web social ne le sont que sur une seul média : Facebook, pour 92%. Comment revoir et étoffer son mix media, construire un écosystème digital et éditorial, riche et cohérent, permettant d’atteindre ses objectifs et toucher plusieurs cibles ? Comment faire vivre en parfaite complémentarité site internet, réseaux sociaux, newsletters, applications et autres outils digitaux ?

[Votre mission si vous l’acceptez] > Les participants à cet atelier auront pour mission de co-construire une méthodologie applicable au plus grand nombre, avec un “draft” de l’écosystème digital idéal dans un environnement global.

 
Co-pilotes : Franck Confino
, consultant numérique, secteur public
Mélanie Gete, 
community manager de la ville de Vitry-sur-Seine



[Atelier 3] Comment s’organiser face aux changements incessants de Facebook ?

  • Objectif : Déployer une méthodologie d’adaptation de sa communication en fonction des nouvelles opportunités et contraintes imposées régulièrement par Facebook

[Pitch] Le début de l’année 2018 nous a valu nombre d’articles, de débats, de doutes, d’avis, de divergences d’opinion autour des annonces, tergiversations et maladresses de Facebook. Or nous avons tous intégré ce média dans nos stratégies de communication et sommes confrontés à plusieurs questions qui ouvrent autant d’opportunités pour améliorer notre boîte à outils de communication. Plusieurs articles sur ce blog ont ponctué ces péripéties. Ainsi, pour Benjamin Teitgen, qui dirige le service information de Rennes Ville et Métropole : « La fin de la gratuité est peut-être l’opportunité de reprendre la main sur la communication et de faire valoir son expertise. » Il nous invite dès lors à reprendre la main plutôt qu’à scruter les atermoiements de Marc Zuckenberg. Dans un intense billet « Les réseaux sociaux ne mourront jamais », Franck Confino, nous ramène lui aussi aux fondamentaux de la communication : « Vous ne mettrez donc pas tous les œufs de votre institution dans le même panier. Vous avez surtout saisi l’intérêt d’un mix media, permettant de varier les stratégies éditoriales et toucher plus de monde. » Le monde numérique bouge très vite et nous désarçonne, ébranle nos certitudes. Je ne sais plus qui nous décrivait dernièrement comme des « poulets sans tête qui courent dans tous les sens » !  

[Votre mission si vous l’acceptez] > Les participants à cet atelier auront pour mission de proposer à partir d’un diagnostic sur les annonces, les changements et les tergiversations de Facebook depuis sa création, une méthodologie permettant de rester agile sur ce réseau social. Cela pourra inclure un système de veille, d’alertes, de conseils, de partages d’expériences.


Co-pilotes : Marc Cervennansky, responsable web et réseaux sociaux de Bordeaux métropole
Caroline Grand, responsable communication de l’université de La Rochelle


[Atelier 4] Tous vidéastes !

  • Objectif : tirer le meilleur profit de la vidéo : quels outils ? quels formats adaptés aux web ? canaux, ton, messages ?

[Pitch]  La vidéo s’est imposée comme un incontournable dans la boîte à outils du communicant numérique. La vidéo, ou plutôt LES vidéos, tant les formats sont nombreux : vidéo sous titrée pour les réseaux sociaux, clip promotionnel, vidéo “à la Brut”, motion design, vidéo tournée-montée au smartphone (MoJo) sans oublier bien sûr le live. Cette tendance lourde pose 3 questions :

  • Comment les communicants peuvent-ils devenir producteurs de contenus audiovisuels efficaces et pertinents, sans pour autant devoir être de “vrais” JRI ou avoir des compétences pointues en montage ?
  • Après avoir appris à “écrire pour le web”, nous devons maintenant apprendre à “écrire pour la vidéo”. Quels sont ces différents langages ? Leurs caractéristiques, leurs limites…
  • Quels sont les supports de diffusion pertinents pour tous ces types de vidéos ? Quels en sont les codes ?

[Votre mission si vous l’acceptez] >Les participants à cet atelier auront pour mission de co-construire la chek list et boite à outil idéale du vidéaste mobile en herbe. Cet atelier pourrait permettre à chacun de partager ses pratiques, expériences, ses réussites, ses échecs, ses outils, etc. 

Simon Séreuse  
Co-pilotes :
 Simon Séreuse, community manager de la ville de Roubaix
Caroline Potez-Delpuech, responsable éditoriale web du département du Val-de-Marne


Une de ces thématiques vous intéresse ? Envie de participer à cette expérience d’intelligence collective ? Peu importe que vous soyez novice ou expert sur le sujet, c’est votre motivation qui nous intéresse et votre envie de réfléchir avec nous, dans la bonne humeur, pour co-produire des pistes, des drafts, des méthodos, des manifestes ou des solutions concrètes que chacun pourra décliner dans sa collectivité, en sortant de l’atelier. Les premiers jets d’idées commencent dès maintenant, entre nous sur la plateforme du COPIL de l’Observatoire et ce durant tout l’été jusqu’au 27 septembre. Les 150 membres peuvent contribuer à la réflexion sur tous les ateliers, qu’ils viennent ou pas.

Réussira-t-on à co-produire quelque chose de pertinent ? Nous ne savons pas mais relevons le défi. Ce format d’atelier sera une “première” pour les Rencontres nationales de la communication numérique, qui se tiendront cette année encore, dans les locaux de Microsoft à Issy-les-Moulineaux. Les membres du COPIL de l’Observatoire socialmedia sont ravis d’expérimenter ce format nouveau pour les 10 ans de ces rencontres thématiques. Merci à Cap’Com, partenaire du projet depuis ses débuts, pour sa confiance renouvelée et de faire le pari de l’intelligence collective avec nous.

Vous êtes décidé(e) ? Ce que vous pouvez déjà faire :

  • réserver la date du 27 septembre (et 28 si affinités) dans vos agendas
  • négocier votre inscription aux rencontres numériques avec votre hiérarchie

Chaque participant(e) s’engage



Vous êtes membre du COPIL ? 

La réunion annuelle du COPIL de l’Observatoire socialmedia des territoires, (cf. an dernier) ouverte à tous les membres et sympathisants, se tiendra le matin du 27 septembre, toujours à Issy-les-Moulineaux (92), comme chaque année,  juste avant le début des Rencontres nationales de la communication numérique. Ce sera l’occasion de faire le point sur les développements en cours et perspectives du collectif. NB : l’entrée est gratuite (petit déjeuner offert), n’implique pas d’inscription aux Rencontres et n’y donne pas accès.

Vous souhaitez le devenir ? 

Chaque année, nous renouvelons le collège des 150 membres (qui restera fixé au nombre de Dunbar), afin que le cercle de réflexion reste toujours actif. Il y aura donc quelques nouveaux entrant(e)s à la rentrée. Si vous êtes motivé(e) pour rejoindre notre COPIl, merci de remplir ce formulaire.